Films et voiles de culture

La gamme de ces produits ne cesse de s’élargir et de se spécialiser avec des performances accrues. Pour répondre aux mieux à nos attentes, quelques informations, que nous allons tenter de résumer, sont nécessaires pour orienter notre choix.

Ils peuvent se classer en quatre catégories suivant les objectifs recherchés :
- réalisation de serres,
- protection hivernale,
- forçage et croissance des cultures,
- paillage des cultures.

RÉALISATION DE SERRES

Dans ce cas, la couverture de structures, généralement métalliques, s’effectue avec un film de polyéthylène d’une épaisseur de 200 µ à haute transmission lumineuse et à fort effet thermique.

PROTECTION HIVERNALE

-  Film d’isolation à bulles (deux feuilles de polyéthylène)

Application :
- par son fort pouvoir isolant, il sert à renforcer l’isolation des serres, des vérandas, des châssis et des tunnels de culture,
- comme enveloppe de protection pour des arbustes exotiques et fragiles (Lauriers roses, Palmiers, Bananiers, etc.),
- pour protéger des plantes sur un balcon,
- pour être réutilisé.

-  Voile d’hivernage non tissé (polypropylène non tissé – 30 g/m²)

Application :
- il protège les arbustes et les jeunes plants du vent froid, des gelées, de la neige et de la grêle,
- sa structure non tissée laisse respirer les plants,
- très léger, le voile protège en douceur et n’endommage pas les bourgeons et les jeunes pousses,
- le micro-climat créé favorise la reprise de végétation,
- il est particulièrement recommandé pour les endroits exposés au vent (balcons, terrasses, jardins, etc.).

Mode d’emploi :
- envelopper totalement les parties sensibles (feuillages, branches portant des bourgeons et fleurs),
- dès que les risques de gelées disparaissent, retirer le voile pour permettre une bonne floraison,
- pour certains arbres fruitiers fragiles (par exemple le Pêcher), le voile peut être remis la nuit, même pendant et après la floraison.

Végétaux concernés :
Arbre de soie, Eucalyptus, Fuchsia, Laurier-rose, Lilas, Magnolia, Mimosa, Oiseau de paradis, Palmier, Rhododendrons, Amandier, Abricotier, Bananier, Citronnier, Oranger, Pêcher, Géraniums, Caméllias... et toutes plantes exposées.

FORÇAGE ET CROISSANCE DES CULTURES

Les films proposés permettent un gain de précocité de deux à quatre semaines pour les cultures suivantes : ail, aubergines, carottes, chicorées, choux, choux-fleurs, cornichons, courgettes, échalotes, épinards, fraisiers, haricots, laitues, mâche, melons, oignons, pois, pommes de terre, poivrons, radis, tomates, etc.

Ils peuvent se diviser en deux catégories :

A) Ceux destinés à la confection de tunnels sur arceaux

-  Film de forçage maraîcher (polyéthylène 70 µ). Résistant il peut être utilisé toute l’année.

-  Film de forçage thermique (polyéthylène 50 µ).

Mode d’emploi :
- pour une efficacité optimale il faut constituer un tunnel avec des arceaux qui ne blessent pas le film,
- il est conseillé d’enterrer le film sur le côté nord-est du tunnel qui est le plus froid,
- pour aérer et arroser, relever le film en le faisant glisser sur les arceaux sur le côté ensoleillé,
- aérer régulièrement dans la journée dès les premières chaleurs.

Application :
- ils se prêtent avantageusement à la protection hivernale des cultures,
- ils permettent de semer plus tôt dans la saison,
- ils permettent, par le micro-climat créé, un gain de précocité,
- ils procurent, en évitant les fortes variations de température, aux légumes les conditions idéales de développement.

B) Ceux qui seront appliqués sur le sol dès la réalisation du semis

-  Film de croissance perforé (polyéthylène 50 µ - 500 trous/m²)

-  Voile de croissance (polyéthylène non tissé – 17 g/m²)

Mode d’emploi :
- en bâche à plat,
- très légers ils se posent directement dès le semis des graines effectué ; le développement des plantes les soulèvera au fur et à mesure de la croissance,
- les maintenir (sans les tendre pour ne pas abîmer la culture) en recouvrant les côtés de terre, de pierres ou de rondins de bois,
- le film de croissance perforé peut également être utilisé en tunnel sur arceaux.

Application :
- en créant un micro-climat, ils activent la croissance des végétaux et assurent une récolte abondante,
- perméables à l’air et à l’eau, ils permettent une aération régulière et facilitent l’humidification et l’arrosage des cultures,
- pour la culture des pommes de terre, l’utilisation en bâche à plat est particulièrement recommandée,
- ils protègent les jeunes plants du froid, des pluies battantes et de la grêle,
- ils constituent, de plus, une barrière efficace aux incursions des insectes et des oiseaux.

-  Housse de croissance “spécial tomates”

C’est un film de croissance perforé confectionné en gaine d’un diamètre d’environ 38 cm.

Mode d’emploi :
- couper dans la gaine les longueurs de housse (environ 1,7 m) correspondant à la taille du tuteur +15 cm,
- enfiler la housse sur le tuteur et le plant,
- fixer l’extrémité supérieure sur le tuteur à l’aide d’un lien ; vérifier que la partie inférieure de la housse repose bien sur le sol,
- les plants doivent être espacés de 40 à 50 cm.

PAILLAGE DES CULTURES

Le “paillage” facilite l’entretien et améliore le développement des cultures. Il s’utilise pour les cultures maraîchères et les plantations arbustives.

1. - LES CULTURES MARAÎCHÈRES

Pour cet usage nous trouvons :
-  Film pour fraisiers (polyéthylène 40 µ couleur noire),

-  Micropore paillage (polyéthylène 65 µ - structure micropore – longue durée – traité anti UV – couleur noire),

-  Film toutes cultures (polyéthylène 35 µ - couleur noire).

Mode d’action :
- ils procurent le développement optimal des fraisiers et des légumes,
- grâce à leur opacité, ils éliminent le développement des mauvaises herbes,
- ils emmagasinent la chaleur émise par le soleil au cours de la journée ; la nuit, ils limitent considérablement le refroidissement du sol : la régulation thermique favorise la croissance,
- ils préservent l’humidité du sol et permettent ainsi d’économiser l’eau,
- en évitant le contact avec le sol, ils assurent la propreté des productions,
- de plus, le film “toutes cultures” par une micro-perforation assure l’aération et l’humidification du sol.

Mode d’emploi :
- bien préparer le sol pour ne pas gêner la pose du film,
- bomber légèrement la zone de plantation et créer un sillon sur le pourtour de cette zone,
- déplier le film sur la surface prévue ; enterrer le film sur un premier côté, le tendre en recouvrant le second côté,
- pour la plantation, inciser le film en forme d’un Y ; espacer les plants de façon régulière.

Cultures concernées :
aubergines, céleris, chicorées, cornichons, courgettes, échalotes, fraisiers, laitues, melons, tomates, etc.

2. - LES PLANTATIONS ARBUSTIVES

Sont employées à cette fin :
-  Toile de paillage “spécial paysages” (toile de polypropylène tressée – traitée anti UV – 100 g/m² - couleur verte),

-  Toile de paillage “spécial haies” (polyéthylène 50 µ - résistance équivalente à 80 µ - film coextrudé deux couleurs : recto vert, verso noir),

-  Micropore paillage (polyéthylène 65 µ - structure micropore - longue durée – traité anti UV – couleur noire) déjà cité.

Mode d’action :
- elles conviennent pour la couverture de sols en pente ou talus,
- elles créent les conditions optimales de développement des arbres, arbustes et haies en favorisant le réchauffement racinaire,
- leur structure permet à l’air, à l’eau et aux éléments fertilisants d’atteindre les racines,
- elles empêchent le développement des mauvaises herbes et limitent ainsi l’entretien,
- elles évitent le tassement et le ravinement de la terre.

Mode d’emploi :
Voir les films pour cultures maraîchères.

Végétaux concernés :
Aubépine, Cognassier du Japon, Forsythia, Noisetier, Buis, Fusain, Laurier-tin, If commun, Hêtre, Charmille, Cyprès, Thuyas, Acacia, Charme, Chêne, Peuplier, etc.

Un article de Michel Le Pottier et Georges Bertrand